clan des cigales marseille
Restaurant 13002,  Restaurant Français

Le Clan des Cigales

Il y a très longtemps de ça, j’avais eu l’occasion de profiter d’une offre Groupon pour tester Le clan des Cigales, un restaurant que je ne connaissais pas du tout. J’avais été totalement emballée : cadre très marseillais, au soleil en plein quartier du Panier, assiette provençale originale et goûteuse… J’avais une folle envie d’y retourner. Chose faite aujourd’hui, en voici le récit… 

Situation géographique

Le restaurant est situé en plein milieu du Panier, rue du Petit Puits, à deux pas de la Vieille Charité. Le quartier est magnifique, le Vieux Port, la Major et le MuCEM sont tout proches. Parfait pour continuer la journée sur une petite balade dans les plus beaux recoins de la ville. La rue en elle même est relativement calme (tout dépend du flot de touristes…), les tables du restaurant sont dans une petite impasse (très) ensoleillée à l’heure du repas, un peu en pente. Mais pour nous, le charme n’a pas vraiment opéré… Nous n’avons pas ressenti le charme du Panier, assis au milieu des touristes qui passent et qui commentent, étriqués, bref, pas à l’aise… Pour y aller, laissez tomber la voiture (ou alors stationnement dans les parkings payants à l’extérieur du quartier), mieux vaut venir en transport ou en deux roues.

Cadre et ambiance

Comme dit plus haut, le cadre doit certainement en conquérir certains, mais ça n’a pas pris avec nous. Entre la serveuse stressée, les passants, le fait d’être assis en pente, nous n’étions pas à l’aise. J’avais un peu l’impression d’être à la même table que cinq autres personnes. On mange sur des tables en ferraille et des chaises bancales. Vous me direz, ça fait très « charme du panier », et c’est peut-être vrai… mais il y a comme un décalage avec le prix.

Service

Lorsque nous arrivons, la première chose qui nous frappe est que la pauvre serveuse a l’air complètement dépassée. Sympathique néanmoins, mais à bout de souffle, alors que nous sommes au total 14 clients (dont la moitié a fini le repas). Sans être désagréable, elle est expéditive : « Non nous sommes complets », « Je prends votre commande plus tard », etc, etc… Quelques approximations sur la carte (« le Saint-Marcelin, c’est du chèvre ou pas ? »), quelques oublis… J’imagine que servir n’est pas tâche facile, mais dans un quartier où on a envie de se laisser le temps de vivre, ça contraste tout de suite.

Le service est très rapide, que ce soit pour la prise de commande ou l’arrivée des plats. Le point qui m’a un peu dérangé est le fait qu’ils ne prennent pas la carte bleue, et que cela nous ait été annoncé en plein milieu du repas (on vous le dit si vous réservez par téléphone, pas si vous réservez sur La Fourchette !). Juste après avoir fini mon assiette, j’ai donc dû traverser des rues bien moins mignonnes pour aller trouver un distributeur place Sadi Carnot. Le retour à la réalité de ce qu’est vraiment le centre ville de Marseille gâche un peu le moment…

Cuisine

La carte est ultra limitée. Littéralement 4 ou 5 plats. Travailler avec des produits frais implique j’imagine une certaine restriction dans la diversité, mais quand même, mieux vaut vous assurer avant qu’il y a bien quelque chose qui vous plait à la carte. Nous avions donc le choix entre aïoli, assiette corse, assiette végétarienne et ravioles.

J’ai pris pour ma part l’aïoli (16€). Il était correct, sans que ce soit non plus transcendant. Il y avait l’équivalent de deux ou trois grosses cuillères à soupe d’aïoli, un filet de cabillaud, une carotte, deux olives, une pomme de terre, trois haricots verts, deux haricots plats, cinq tranches de tomates et un demi œuf. Suffisant mais pas non plus dingue pour 16€. Quentin a pris les ravioles avec le Saint Marcellin (13€), pas mauvais mais assez secs. La carte des desserts est encore plus restreinte, pas très gourmande, alors nous n’avons rien pris. Je dois avouer être un peu déçue… Où est passé la belle assiette provençale que j’avais pris la première fois ? La cuisine est pas mauvaise, mais je suis sûre que l’on peut trouver tellement mieux pour bien moins cher, même au panier !

Rapport qualité/prix

Et c’est là que ça coince. OK, c’est frais, mais ça ne justifie pas ce prix pour des assiettes certes bonnes mais pas dingues et surtout pas super copieuses… Certes il y avait un filet de cabillaud, mais quand je paye 16€ d’aïoli, j’aimerais quand même voir au moins un œuf entier dans mon assiette et un peu plus que trois haricots verts, ce n’est pas ce qui coûte le plus cher… Si on y ajoute le cadre pas très romantique, l’addition reste un peu en travers de la gorge à la fin du repas (surtout quand il faut traverser le quartier pour trouver un distributeur avant de régler).

Conclusion

Vous l’aurez compris, en conclusion : déception. Entre mes souvenirs idéalisés et les super avis du La Fourchette, je suis tombée de haut… Manger sur des chaises de jardin en plein milieu de la rue, OK. Un service un peu ginguette, volontiers, ça décoince. Mais pour ce prix là ?! Les produits frais je veux bien (et encore, je ne l’ai pas vraiment ressenti dans mon assiette), mais quand même ! Bref, quantité, diversité et prix d’un resto chic, service, goût et cadre d’un bistro, on est pas preneurs. Je reste convaincue qu’il a mieux ailleurs, même au Panier.

Informations pour se rendre au Clan des Cigales

Site internet : www.leclandescigales.com/
Horaires : de 12h à 14h30 tous les jours sauf le dimanche
Adresse :  8 Rue du Petit Puits, 13002 Marseille
Réservation : 06 63 78 07 83
Ne prend pas la carte bleue !

Photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *